Domaine de recherche : Mécanisation agricole

Dr Gouyahali SON

Institution porteuse : Institut de recherche en Sciences appliquées et technologies (IRSAT)
Partenaires techniques et financiers du projet : Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA)
Durée du projet : 36 mois
Zone d’intervention du projet : la région des Hauts bassins
Description  du projet : Dans les zones cotonnières, les semis du coton et des céréales, notamment le maïs et le niébé, sont quasi-exclusivement manuels ce qui mobilise une main d’œuvre importante, mais aussi, occasionne souvent de faibles densités affectant les rendements. De plus, ces semis manuels entrainent un gaspillage de semences qui coûtent de plus en plus chers surtout pour ce qui concerne, le coton transgénique (coton Bt), le maïs hybride et le niébé. Par ailleurs, les restitutions organiques peu pratiquées par les producteurs, ne permettent pas de bien valoriser les faibles quantités de fumure organique appliquées de façon hétérogène à la volée. Dans ce contexte, il est important de mécaniser les opérations de semis des cultures et d’épandage de la fumure organique pour l’intensification des systèmes de production.
La mise en œuvre de ce projet par une équipe pluridisciplinaire, s’appuie sur une démarche participative à travers l’élaboration des prototypes de semoir et d’épandeur de fumure organique ainsi que des tests d’évaluation et de validation de ces équipements chez les producteurs.

 

Objectif global du projet : L’objectif global est de contribuer à l’amélioration de la productivité agricole par la mécanisation du semis et de l’épandage de la fumure organique par des équipements efficients de traction animale.  
Bénéficiaires : Les principaux bénéficiaires sont :
- les producteurs semenciers de maïs, niébé et coton dans la phase mise au point des technologies.
- les producteurs agricoles ;
- les artisans de menuiserie métallique ;
- les services techniques de vulgarisation.